Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous avons fini tous les travaux à point chaud sur la coque et sur le pont la veille du sablage :
- soudage des supports d'accastillage (winchs, poulies de renvoi, taquets, etc...) ,
- soudage des embases de chandeliers et de balcons (un rond plein en inox soudé au pont, qu'il traverse, puis soudé au bordé : du super costaud!),
- soudage du tube à chaine et du support de guindeau,

- soudage des tubes des aérateurs et du passe fil au pied du mat.
- soudage de plaques d'étanchéité dans les deux compartiments de la quille qui nous serviront de réservoir (après avoir coulé une bonne dose de résine) : petite photo de Pierre dans la quille, après une coulée de résine polyester dans le lest.



Et nous nous sommes dépensés pour que le bateau soit prêt à être sablé (juqu'à 2 heures du matin !) en bouchant toutes les ouvertures et les trous qui pourraient laisser passer du sable.







Le bateau, prêt au sablage, et coucher de soleil sur la ZI de Dunkerque...

 

 

 


Pour le sablage nous nous sommes adressé à un professionnel. Une journée a suffi pour réaliser le sablage et appliquer la première couche de primaire epoxy. La transformation de notre bateau a été rapide.





11 Tonnes de chocolat. Mmmmmmmmmhhhhh.;

 

 

 

 



coque-sablee.jpeg

 


Nous voilà maintenant en possession d'une coque nickel (à l'extérieur).

La première grosse étape des travaux est dernière nous.
Après cet épisode de soudure intense (qui n'est pas encore tout à fait fini à l'intérieur), nous allons nous lancer dans le "masticage" (enduit epoxy pour rattraper une partie des défauts de la chaudronnerie de la coque) et l'application des primaires de protection de la coque ; tout cela avant que l'hiver arrive - et dans le nord il arrive vite!

 


Tag(s) : #la coque
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :